letrasde.net

lucienne boyer – la barque d’yves

por favor espere um momento...

le matin se lève
le long de la grève
l’ombre suit discrètement,
tout dans la nature
mugit et murmure
et rit au soleil ardent

sur la barque folle
qui tangue et qui vole
yves m’a dit tendrement

baisse les yeux ma mie
et qu’importe le jour
sur ta lèvre jolie
mon baiser p-sse et court

oublieux de la terre,
je t’aime et quand tu dors,
l’amour et le mystère
versent des rêves d’or

mais un jour d’orage
il a fait naufrage
et notre barque a sombré,
marin qui succombe
n’a pas d’autre tombe
que la mer qui fait pleurer

mais depuis j’écoute
car un jour sans doute
je l’entendrai murmurer

baisse les yeux ma mie,
le destin est plus fort
que les lèvres jolies
et que les rêves d’or

quand ton coeur sans défense
sera las de souffrir,
viens dans la mer immense
près de moi t’endormir

je viens de l’entendre
et sa voix si tendre
redit mon nom doucement,
ma douleur est morte,
la barque m’emporte
près de celui qui m’attend

une vague douce
m’entraîne et me pousse
et me dit en m’enlaçant

ferme les yeux ma mie
et qu’importe le jour,
sur ta lèvre jolie
lentement meurt l’amour

les bonheurs de la terre
sont brisés par le sort
seuls l’ombre et le mystère
bercent nos rêves d’or.

- letras de lucienne boyer

Letras aleatórias