letrasde.net

letras de 1pliké140 – arrêtez-le

por favor espere um momento...

[paroles de “arrêtez~le”]

[intro]
perds la sacoche
si tu perds la sacoche
si tu perds la sacoche
binks beatz

[couplet 1]
si tu perds la sacoche, ça peut te laisser en sang
fils de pute, l’argent attire les suceurs de bite (han)
t’as snappé ta kichta, t’as perdu des thunes (han)
l’œil des gens, ça va vite (han)
tu casses ton tél’, tu déchires ton survêt’
tu montes sur un plavon, t’en rachètes, ça va vite (poh, poh)
zéro confiance en ces putes, j’la tamponne sans dire un mot (poh)
elle connaîtra pas ma vie
tu fais des trucs dans mon dos, tu quittes le navire
y a que pour les sos~pe que mon cœur, il chavire
dans l’bâtiment, ça vire
sale con, tu sais pas rapper, tu veux qu’j’te donne mon avis ?
ressaisis~toi, tu dois prendre en main ton avenir
tu fais le gravon mais tu fais rien dans la ville, cruelle est la vie
le junkie prend son poison et il retourne à l’asile
hasba, ouais, on t’a boulé, bâtard (uh)
pas besoin de venir cagoulé, bâtard (uh)
qu’est~ce que tu vas faire si ton billet, on l’a pas ?
salope, tu baises pas, tu sors de l’appart’
la dalle des sous nous fait manger sur ta part
quand ça galérait, on allait rabattre
toutes les deux minutes, j’sens la tate~pa
parano, ça paie pas d’bosser khabat (eh eh eh eh)
y a pas qu’les tes~schmi qui te r~t~rdent
ta pute de meuf t’empêche de renta’
elle veut s’poser mais j’ai pas l’temps
tous les jours, j’sors tôt et je rentre tard
dans tes poches, y a pas un centime
tu rentres chez toi une fois qu’les armes sont sorties
non, j’vais pas courir devant une extinct’
tu peux me laver, j’vais rien sentir
pas d’état d’âme, on t’éteint, bâtard, si tu veux nous ralentir (poh)
et les histoires de terrain ne peuvent pas se régler sans tir (po~poh)
quand c’étais tendu, t’as disparu, pourtant, le quartier, tu revendiques
c’est pas un jeu, arrête de faire la rue (han, han, han)
comment veux tu que je te prenne au sérieux ?
on va les casser si on s’met sur tes côtes
ta vie tient qu’à un fil si on vient en découdre (ah bon ?)
enculé, t’es un con, t’as rien mis de té~cô
non, c’est pas tes potos qui porteront tes lles~cou’ (ah bon ?)
qui t’assumera une fois qu’t’es au trou ?
y a que maman qui trouve ton numéro d’écrou (brr)
les faux, j’les ai rodave comme les keufs en deux roues (brr, brr)
j’étais sur le droit chemin, j’me suis trompé de route (brr)
dès midi dans l’bât’, les bosseurs en train d’ler~rou
on encaisse les oranges, on a virer les rouges
quand les p’tits volent ton sac et tes bijoux, y a personne pour jouer les superhéros (mmh)
et pour acheter des armes de l’est sur un plavon, on est prêts à monter, négro
ça part en full [?], ramène tes négresses, mes gavas ont les crocs
dans ma teu~té, c’est comme dans ma tess, gros, on est trop massifs
j’lève un doigt pour la schnek de la juge
même si elle m’a relaxé, y a que dieu qu’j’remercie (uh)
la guerre, c’est pour de vrai donc choisis bien ton camp
ça peut t’pull up si t’es trop laxiste (poh)
ils veulent pas voir un noir briller sauf si tu fais le con (poh, poh)
si tu fais gole~ri comme omar sy (poh)
[refrain]
500 ml, on te nettoie (pch, pch), on fait le ménage
même si t’es taillé comme une armoire, le 9 millimètres te fait déménager
dans l’bloco, on est éméchés, les voisins croient tous qu’on est méchants
j’veux l’bonheur, j’trouve rien, j’vais pas lâcher
comme les keufs qu’ont retourné ma chambre
comme les keufs qu’ont retourné ma chambre
ber~tom par balles si tu dois plus d’un point
c’est pas pour rien quand on sort le machin
tu peux bomber l’torse, faire des grands gestes
on s’en bat les couilles, t’es même pas menaçant (brr)
ils font les mecs chauds mais c’est des glaçons (brr)
j’reste sur mes gardes comme un vendeur de s (brr, brr)
ou une escorte en déplacement

[couplet 2]
tous tes plans tombent à l’eau, normal t’as coulé, nan
y a pas que l’alcool qui m’a saoulé
tous les jours, on m’contrôle à cause de ma couleur
touche un reuf, on r’vient à 1000 comme metal cooler
tu veux carotte ? t’as du culot ?
ça t’met des calottes, t’as une schnek escalope
combien d’grammes tu peux cacher dans ta culotte ?
combien d’grammes tu peux cacher dans ta culotte ?
pour kicker l’instru’, j’attends pas qu’ça re~pull up
ça bombarde à mort dans la location full up
conduite criminelle et c’est youska qui pilote
bâtard, même en jean j’suis harag
même si les tales du rap y’en a full up, j’oublie pas qu’ça reste d’l’argent haram
1pliké140, 150 bpm, arrêtez~le
la voix dans ma tête crie : “arrêtez~le”
prêt à tout pour faire des sommes, belek, ça t’fait le coup du lapin, enculé (oui)
hasba, clamart, t’y repense tous les matins, enculé (oui)
si j’sors la lame, t’apprends à parler latin, enculé (oui)
reste à l’affût, on envoie au parlu ta tain~p’, enculé (oui)
c’est cette putain qui t’a mytho (han), cette putain qui t’a mytho
tu m’as vu sur l’rrain~te quand ça débitait pas, oui, je jouais les matchs amicaux
9.2.1.4.0 sur le pocheton, j’finis d’baiser l’rap, j’retourne en incognito
1pliké140, 150 bpm, arrêtez~le
la voix dans ma tête crie : “arrêtez~le”
[refrain]
500 ml, on te nettoie (pch, pch), on fait le ménage
même si t’es taillé comme une armoire, le 9 millimètres te fait déménager
dans l’bloco, on est éméchés, les voisins croient tous qu’on est méchants
j’veux l’bonheur, j’trouve rien, j’vais pas lâcher
comme les keufs qu’ont retourné ma chambre
comme les keufs qu’ont retourné ma chambre
ber~tom par balles si tu dois plus d’un point
c’est pas pour rien quand on sort le machin
tu peux bomber l’torse, faire des grands gestes
on s’en bat les couilles, t’es même pas menaçant (brr)
ils font les mecs chauds mais c’est des glaçons (brr)
j’reste sur mes gardes comme un vendeur de s (brr, brr)
ou une escorte en déplacement

- letras de 1plike140

Letras aleatórias